Le grand défi de la main-d’œuvre

Parallèlement aux efforts de recrutement réalisés afin de pourvoir les différents postes disponibles au CISSS de la Montérégie-Ouest, l’équipe du bureau du Projet Hôpital Vaudreuil-Soulanges s’active déjà pour préparer l’ouverture du futur centre hospitalier. Le plan stratégique de main-d’œuvre de l’Hôpital Vaudreuil-Soulanges, concocté en 2020, identifiait les enjeux et prévoyait les stratégies à mettre en place, de façon à combler les besoins des différentes catégories d’emploi. Fort de l’expérience des deux dernières années, une mise à jour est en cours afin d’ajuster nos actions.

On sait déjà que la mise en fonction de l’Hôpital nécessitera l’embauche de plus de 3 200 employés, gestionnaires et médecins dans le seul territoire de Vaudreuil-Soulanges. À lui seul, l’Hôpital Vaudreuil-Soulanges générera des emplois supplémentaires représentant près du tiers des effectifs actuels au CISSS de la Montérégie-Ouest qui, eux, sont répartis sur un territoire beaucoup plus important. On comprend donc que non seulement le défi de recrutement sera colossal, mais qu’il nécessitera une certaine ingéniosité afin d’être relevé, alors que l’on observe une rareté de la main-d’œuvre dans plusieurs secteurs.

Comment tirer son épingle du jeu? Dans la planification des efforts de recrutement à déployer, l’établissement a élaboré plusieurs stratégies, dont :

1. L’augmentation de la notoriété du futur Hôpital

Au cours des prochaines années, on entendra parler davantage de l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges et pour cause : pour attirer du personnel, on doit se faire voir et faire connaître les opportunités d’emploi. Vous verrez probablement notre équipe dans différents événements, comme des salons de l’emploi. Un plan de communication doit également être développé afin d’accentuer la visibilité du projet auprès d’associations, d’ordres professionnels ainsi que des travailleurs.

2. Créer une relève

Comme quelques initiatives le démontrent déjà, le CISSS de la Montérégie-Ouest entend se montrer attractif pour les jeunes. Pour les inciter à choisir une carrière en santé, l’établissement désire se positionner comme un employeur de choix. Ainsi, la collaboration avec les maisons d’enseignement doit permettre la création de projets de formation novateurs et adaptés aux besoins comme la mise en place de cohortes dédiées et de programmes où les études s’alterneront avec des stages, ce qui facilitera la conciliation travail, études et famille.  En complément, nous collaborons activement avec la Fondation du centre hospitalier de Vaudreuil-Soulanges qui souhaite mettre sur pied un programme de bourses d’études destinées à certaines professions de la santé et des services sociaux.

3. Favoriser et soutenir l’arrivée de travailleurs internationaux

Le CISSS de la Montérégie-Ouest, via la Direction Projet Hôpital Vaudreuil-Soulanges, a mis en place le Bureau de recrutement international (BRI) en mai 2021, dans l’optique d’élargir son bassin de main-d’œuvre potentielle. L’équipe a pour objectif de recruter 200 professionnels annuellement pour contribuer à combler l’ensemble des besoins de main-d’œuvre du CISSS de la Montérégie-Ouest. Au moment d’écrire ces lignes et malgré que le BRI soit encore en phase de développement, plus de 500 dossiers ont été reçus par l’équipe, dont 344 ont été traités et ont donné lieu à une centaine d’offres conditionnelles d’embauche.

4. S’ajuster aux possibles mouvements de personnel

Le plan stratégique de main-d’œuvre doit prendre en considération le plan de mise en service et le plan de montée en charge de l’Hôpital, soit la planification de l’ouverture progressive de l’Hôpital, et ce, afin de coordonner l’entrée en poste du personnel et des médecins au bon moment. L’ensemble de ces ressources devront suivre un programme d’accueil et d’intégration en plus de recevoir une formation pour être opérationnelles dans leur nouvel environnement.

La formation dispensée touchera tous les aspects du travail, de la santé et sécurité à l’utilisation de nouveaux équipements médicaux. Une ressource supplémentaire a d’ailleurs récemment rejoint le bureau de projet pour se consacrer à la planification et la réalisation du plan de formation pour le personnel, les cadres et les médecins de l’Hôpital Vaudreuil-Soulanges.

Finalement, on peut anticiper qu’il y aura un certain mouvement de personnel vers le nouvel hôpital à son ouverture. Celui-ci doit être intégré dans la planification de la dotation de façon à minimiser l’impact sur les autres installations. L’équipe travaille activement à identifier des solutions possibles.