Le CISSS de la Montérégie-Ouest, fier de soutenir le développement de la relève

La formation de la relève se présente comme l’une des solutions afin de contrer la pénurie de la main-d’œuvre. En cette période où les besoins sont pressants dans de nombreux secteurs, la Direction Projet Hôpital Vaudreuil-Soulanges (DPHVS) du CISSS de la Montérégie-Ouest est fière de contribuer à la mission d’enseignement en accueillant et en collaborant avec des groupes d’étudiants à la maîtrise en gestion de projet de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM).

Dans le cadre de leur cursus académique, ces étudiants doivent consacrer environ sept mois à la réalisation d’un projet en entreprise. En plus d’être très formatrice, cette expérience leur permet d’entrevoir le quotidien d’une firme de consultants en gestion de projet.

Les étudiants de ce programme ont tous un parcours académique et un bagage professionnel qui leur sont propres. Certains accèdent à la maîtrise une fois leur baccalauréat terminé. D’autres proviennent du marché du travail et retournent sur les bancs d’école afin de parfaire leurs connaissances.

« Les équipes d’étudiants avec qui nous avons eu la chance de travailler sont à l’image de notre bureau de projet : multidisciplinaires, dynamiques et allumées. Tous les étudiants que nous avons rencontrés étaient créatifs et agréables », explique Mme Annie Lapointe, spécialiste en procédés administratifs, soutien à la transformation, à la DPHVS.

L’équipe d’étudiants qui travaille sur la gestion des risques.

Jusqu’à présent, la DPHVS compte trois collaborations avec des groupes de l’UQÀM. Au printemps, un groupe d’étudiants a reçu le mandat d’améliorer notre processus de gestion des risques et de l’adapter à la réalité du Projet Hôpital Vaudreuil-Soulanges. Une présentation finale de ce travail a d’ailleurs eu lieu en novembre devant le comité de gestion.

« Les mandats sont effectués dans un esprit de collaboration avec la relève. Les étudiants sont là pour mettre en pratique leurs compétences et l’équipe de la DPHVS se fait un devoir de les accompagner pour assurer l’adéquation entre les documents livrés et les besoins réels du bureau de projet », conclut Mme Lapointe.

Après la rentrée 2021, une troisième cohorte d’étudiants a entamé un nouveau mandat : l’élaboration d’une proposition de mode de fonctionnement et de contenu pour le suivi de l’avancement du projet. Les détails suivront dans les prochaines semaines!

Les mandats (et les idées!) semblent continuer de se multiplier au gré de l’avancement du projet d’hôpital. Il y a fort à parier que cette nouvelle collaboration ne sera pas la dernière!